JIN Keynote : « L’avenir de l’influencer marketing »

It's only fair to share...Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Dans un contexte de défiance envers les médias, les marques et les personnalités politiques, l’influence est un levier essentiel pour capter une attention une de plus en plus volatile.
Voici les 8 enseignements à retenir : 

Image d’iOS (4)

DANS LA RUBRIQUE « OBVIOUS »

Garder une cohérence entre la ligne éditoriale de l’influenceur et celle de la marque partenaire pour ne pas paraitre opportuniste.

DANS LA RUBRIQUE « PAS BÊTE »

Mettre en valeur la communauté de l’influenceur et pas uniquement lui-même.
« Nous (les agences) avons tendance à trop mettre en avant l’influenceur et pas suffisamment les gens qui le suivent ». Or, expliquer qui compose la communauté et pourquoi ils pourraient apprécier le message / produit (ou autre) est tout aussi important.
Une bonne compréhension de l’identité de la communauté permet de proposer un message/dispositif plus pertinent.

DANS LA RUBRIQUE « PÉDAGOGIE »

L’annonceur n’a parfois pas le même degré de maturité que les agences dans la compréhension et la gestion des influenceurs. L’agence reste une interface et un acteur essentiel pour ce travail de pédagogie et de conseil.

DANS LA RUBRIQUE « T’INQUIÈTE, JE GÈRE »

« Il faut savoir lâcher prise ». L’influenceur doit garder une marge de manœuvre dans l’application du dispositif. Il connait sa communauté, ses langages et ses codes. Il faut lui faire confiance et rester ouvert sur des éventuels changements qu’il estimera plus adaptés.

DANS LA RUBRIQUE « SI JE PEUX ME PERMETTRE … »

L’influenceur doit être impliqué dans la création. Il faut lui demander son avis sur toutes les étapes du projet. Ce n’est pas un exécutant.

DANS LA RUBRIQUE « COPROD »

Dans certains cas, la coproduction avec un autre influenceur est envisageable et même préférable si jamais le projet initial n’est pas en adéquation avec la ligne éditoriale de l’influenceur premièrement choisi.

DANS LA RUBRIQUE « LES MEDIAS ? C’EST COMPLIQUE »

Les médias et les influenceurs ne travaillent pas vraiment ensemble. Ils ont encore du mal à nouer des partenariats, pourtant des opportunités existent.

DANS LA RUBRIQUE « Y A PAS QUE LES CHIFFRES QUI COMPTE »

Le nombre de followers ne doit pas être le seul critère de sélection d’un influenceur. Il faut également regarder son positionnement (message, communauté, « Ton of Voice », etc.).

 

ET POUR TERMINER :

Voici un article, paru aujourd’hui dans l’Obs, qui traite du « fake généralisé » sur Instagram. > lire ici

« Faux followers, apparts loués à la journée, shootings dans des jets qui ne décollent jamais… Pour attirer abonnés et partenariats juteux, certains influenceurs bidonnent leurs existences virtuelles. #ondécrypte »

La défiance touche-t-elle aussi désormais les influenceurs ? L’authenticité reste un enjeu essentiel.

 

👇 Pour aller plus loin, notre livre blanc à télécharger sur le sujet 👇

IM

https://jin.fr/expertises/publications/ebook-influencer-marketing/

 

 

It's only fair to share...Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Les articles de

Nos
Publications

Financial Communication in the Digital Era

La communication financière se transforme profondément avec le digital. Dans cet e-book, vous comprendrez les principales mutations dans ce domaine.

International social media strategies

Find out how to create and implement successful global-local social media strategies.